Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/02/2018

Urbanisme aux Mages la saga continue (à suivre)

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

Le Maire des Mages, après maisons en partage  récidive avec la station service en ZONE INONDABLE 

PREUVES :

Permis-construire-refusé.jpg

Station-service-refusé.jpg

JO197604320-1.pdf

Commencez déjà par VOUS INFORMER! S’informer, c’est déjà désobéir!

Une chose importante: Dans le domaine de l’information, oubliez les notions de « tendances politiques » ou de « politiquement correct », et allez au delà des carcans imposés par le système

N’ayez pas peur de contrôler mes dires, bien au contraire, je souhaite que vous le fassiez  comme beaucoup d'autres le font d’ailleurs !

La situation a atteint un tel niveau aux Mages que plus personne ne peut raisonnablement en nier la gravité. Nous nous précipitons littéralement vers un mur colossal, le train roule à pleine vitesse vers l'obstacle et la majorité nous dit " tout va bien, regardez comme le paysage est joli", et certains se contentent de passer la tête par la fenêtre pour profiter du vent et de la vitesse, l’air ravi, "tout va pour le mieux dans le meilleur des monde", n'est-ce pas Candide ?

Sur qui pouvons-nous réellement compter à part sur nous-mêmes ? Personne ne nous fera de cadeau. Le chacun pour soi, on connait bien. Nous sommes tous divisés, chacun regardant dans une direction différente en fonction de sa vie, de ses propres intérêts, de ses priorités et de ses convictions. Nous nions souvent la réalité, c'est plus confortable, bien sûr. Et pourtant, rêvons un peu. Si nous regardions tous dans la même direction, tous ensemble, pacifiques évidemment, sans haine ni violence, cela va sans dire, mais avec un seul but gravé dans le marbre: le bien de tous. Mais tous, cela veut bien dire tous, et pas seulement tous les copains.

La situation doit évoluer, mais pour cela, il faut bouger! Il faut se bouger. Combien d'entre nous râlent, mais se contentent de râler, car ils ne savent pas par où commencer.  Alors commençons ensemble et tout de suite, car il n’y a plus de temps à perdre, et qui ne tente rien n’a rien!

Trouvez-vous normal que l'on construise une station service en ZONE INONDABLE ? Trouvez-vous normal qu'aux Mages les passe-droits soient devenus la règle de la gouvernance?  Preuve à l’appui. Le 30/07/2009 M. le maire et sa majorité de l’époque (pratiquement la même qu'aujourd'hui) avait refusé le permis de construire de la station service et pourtant, ce jour, en TOUTE ILLÉGALITÉ nous avons une station service qui, telle un champignon, est sortie du sol, avec la bénédiction de notre  Saint Jean-Claude et de ses disciples. Miracle sans doute !

Malgré mes écrits, parfois impertinents je le confesse, mais chacun ses armes n'est-ce pas, vous avez pu constater que  je n'ai jamais été mis à mal, ni traduit devant les tribunaux. J'ai toujours apporté les preuves de mes affirmations et quand j'ai dénoncé des malversations, j’ai réellement apporté les preuves de ce que j'affirmais … c'est la voie que je me suis fixée et, contre vents et marées, je m'y tiendrai. Pour l'intérêt général et toujours prouver ce que l'on affirme, pourrait être ma devise. 

La méthode du maire est toujours la même :

  • 1ère phase : Quelqu'un de la commune, habitant, ou conseiller municipal, ou blogueur, lui fait observer qu'il s'est mis hors-la-loi à titre personnel ou en sa qualité de Maire et ceci avec la bénédiction de sa majorité.
  • 2ème phase : Il fait celui qui n'a pas compris, et ne répond pas
  • 3ème phase : le demandeur insiste et appelle à la rescousse les services de l'Etat
  • 4ème phase : le maire met en place son bouclier composé d'otages pris parmi les habitants de la commune à qui il  fait croire que la demande est dirigée contre eux. Les plus crédules marchent parfois dans la combine. Plus la ficelle est grosse, plus le Maire en espère de bons résultats.

Patrick MANCA

Votre conseiller municipal

 « La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.

 

 

 

 

 

 

 

 

12/02/2018

Conseil municipal du 25 janvier 2018 en image

Élu minoritaire : un rôle à part entière selon la loi: "L’opposition détient un rôle de contrôle, de contre- pouvoir essentiel pour la décentralisation. Ne la laissons plus jouer les simples figurations"    

      
Quelle est la première qualité d’un conseiller d’opposition :

L’abnégation !

Le travail de l’opposition est aussi ingrat que complexe

Être un bon élu d’opposition, c’est donc d’abord, accepter avec abnégation de ne pas être connu, reconnu, ni entendu et continuer néanmoins à se battre sans se décourager.

C’est développer des contre argumentations…

L’élu d’opposition est en campagne permanente


C'est de ne pas être un béni-oui-oui...

C’est ce à quoi, je me suis engagé

C’est ce qu'attestent mes diverses interventions lors des conseils municipaux.

Vous en avez la preuve en IMAGE

Si je suis un menteur, qu’ils portent plainte pour "diffusion de fausses informations", ce qui est condamnable au pénal. Pourquoi ne le font-ils donc pas ?

Patrick MANCA

Votre Conseiller municipal

05/02/2018

Urbanisme les Mages

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

carte_pcs_obligation-2016.pdf

carte_pcs-2017-en-cour.pdf

 

LETTRE OUVERTE

Monsieur Max ROUSTAN

Président

Alès Agglomération

Administration locale

Bâtiment ATOME, 2 rue Michelet

30100 ALES


A les Mages, le 27 janvier 2018

 

Objet : Urbanisme

Monsieur le président,

J’ai l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance l’examen de la requête suivante.


Par la présente, je souhaite attirer votre attention sur le PPRI ( Plan de prévention du risque inondation ), PLU ( Plan local d'urbanisme ), PCS ( Plan communal de sauvegarde ), PPMS ( Plan particulier mise en sécurité) véritable imbroglio aux Mages. A titre d’exemple, en cas d’alerte on ferait sonner les cloches de l’église du village (pièce N°1 Semblant-de-PCS-V.jpg ), A quel siècle sommes-nous donc ? Autre exemple un PPMS a été approuvé au sein du groupe scolaire Joliot-Curie sans qu’il existe un  PCS digne de ce nom, impossible d’avoir ou de consulter le PPMS.

Que d’incurie !

Le PPRI appliqué à la bonne volonté du prince et de sa cour.

Une station service récemment construite en zone INONDABLE, au confluent de deux cours d’eau (Pièce N°2   Zones inondables.jpg  ), et ceci malgré le refus de la DDTM ( Direction Départementale des Territoires et de la mer ) (pièce N°3  PV.jpg .

Rédigé dans l’urgence, à la va-vite, un PCS, qui se joue de la démarche à effectuer lors de sa mise en place et dont la diffusion se fait par une simple parution dans le mag’info (pièce N°4).  Autant d’amateurisme porterait à rire si le sujet n’était pas aussi grave.

Je  me permets de m’adresser à vous car notre commune fait partie intégrale du Grand-Agglo, qui vient d’obtenir cette nouvelle compétence, je cite : « Au 1er janvier 2018, Alès Agglomération a dû prendre une nouvelle compétence concernant la gestion et l’entretien des cours d’eau, ainsi que la prévention des inondations. »

La majorité municipale ignore totalement la réglementation en vigueur et suit sa propre logique, notamment en ce qui concerne l’urbanisme.

Je me dois donc d’alerter les personnes compétentes car ces négligences peuvent à terme nuire à la sécurité des personnes et des biens.

Je vous serai donc reconnaissant de bien vouloir d’une part rappeler à  monsieur  le maire ses obligations en tant que 1er magistrat de la commune et d’autre part d’assainir la situation de notre village en faisant appliquer tout simplement les lois républicaines.

Il est toujours plus simple d’agir en amont que de se lamenter quand il est trop tard !

Il va de soi que je me tiens à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Avec mes remerciements, je vous prie d'agréer, Monsieur le président, l'expression de ma haute considération.

 

Patrick MANCA