Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/02/2018

Urbanisme aux Mages la saga continue (à suivre)

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

Le Maire des Mages, après maisons en partage  récidive avec la station service en ZONE INONDABLE 

PREUVES :

Permis-construire-refusé.jpg

Station-service-refusé.jpg

JO197604320-1.pdf

Commencez déjà par VOUS INFORMER! S’informer, c’est déjà désobéir!

Une chose importante: Dans le domaine de l’information, oubliez les notions de « tendances politiques » ou de « politiquement correct », et allez au delà des carcans imposés par le système

N’ayez pas peur de contrôler mes dires, bien au contraire, je souhaite que vous le fassiez  comme beaucoup d'autres le font d’ailleurs !

La situation a atteint un tel niveau aux Mages que plus personne ne peut raisonnablement en nier la gravité. Nous nous précipitons littéralement vers un mur colossal, le train roule à pleine vitesse vers l'obstacle et la majorité nous dit " tout va bien, regardez comme le paysage est joli", et certains se contentent de passer la tête par la fenêtre pour profiter du vent et de la vitesse, l’air ravi, "tout va pour le mieux dans le meilleur des monde", n'est-ce pas Candide ?

Sur qui pouvons-nous réellement compter à part sur nous-mêmes ? Personne ne nous fera de cadeau. Le chacun pour soi, on connait bien. Nous sommes tous divisés, chacun regardant dans une direction différente en fonction de sa vie, de ses propres intérêts, de ses priorités et de ses convictions. Nous nions souvent la réalité, c'est plus confortable, bien sûr. Et pourtant, rêvons un peu. Si nous regardions tous dans la même direction, tous ensemble, pacifiques évidemment, sans haine ni violence, cela va sans dire, mais avec un seul but gravé dans le marbre: le bien de tous. Mais tous, cela veut bien dire tous, et pas seulement tous les copains.

La situation doit évoluer, mais pour cela, il faut bouger! Il faut se bouger. Combien d'entre nous râlent, mais se contentent de râler, car ils ne savent pas par où commencer.  Alors commençons ensemble et tout de suite, car il n’y a plus de temps à perdre, et qui ne tente rien n’a rien!

Trouvez-vous normal que l'on construise une station service en ZONE INONDABLE ? Trouvez-vous normal qu'aux Mages les passe-droits soient devenus la règle de la gouvernance?  Preuve à l’appui. Le 30/07/2009 M. le maire et sa majorité de l’époque (pratiquement la même qu'aujourd'hui) avait refusé le permis de construire de la station service et pourtant, ce jour, en TOUTE ILLÉGALITÉ nous avons une station service qui, telle un champignon, est sortie du sol, avec la bénédiction de notre  Saint Jean-Claude et de ses disciples. Miracle sans doute !

Malgré mes écrits, parfois impertinents je le confesse, mais chacun ses armes n'est-ce pas, vous avez pu constater que  je n'ai jamais été mis à mal, ni traduit devant les tribunaux. J'ai toujours apporté les preuves de mes affirmations et quand j'ai dénoncé des malversations, j’ai réellement apporté les preuves de ce que j'affirmais … c'est la voie que je me suis fixée et, contre vents et marées, je m'y tiendrai. Pour l'intérêt général et toujours prouver ce que l'on affirme, pourrait être ma devise. 

La méthode du maire est toujours la même :

  • 1ère phase : Quelqu'un de la commune, habitant, ou conseiller municipal, ou blogueur, lui fait observer qu'il s'est mis hors-la-loi à titre personnel ou en sa qualité de Maire et ceci avec la bénédiction de sa majorité.
  • 2ème phase : Il fait celui qui n'a pas compris, et ne répond pas
  • 3ème phase : le demandeur insiste et appelle à la rescousse les services de l'Etat
  • 4ème phase : le maire met en place son bouclier composé d'otages pris parmi les habitants de la commune à qui il  fait croire que la demande est dirigée contre eux. Les plus crédules marchent parfois dans la combine. Plus la ficelle est grosse, plus le Maire en espère de bons résultats.

Patrick MANCA

Votre conseiller municipal

 « La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement son bulletin dans l’urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis se désintéresser, s’abstenir, se taire, pendant cinq ou sept ans. (...) La démocratie n’est efficace que si elle existe partout en tout temps. Le citoyen est un homme qui ne laisse pas aux autres le soin de décider de son sort commun. Il n’y a pas de démocratie si le peuple n’est pas composé de véritables citoyens, agissant constamment en tant que tels. »

Pierre Mendès-France - La république moderne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.