Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/01/2018

A son collègue conseiller municipal M.Chastelan

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

LETTRE OUVERTE

A son collègue conseiller municipal M.Chastelan

                                                                                 Les Mages le : 04 janvier 2018

J'ai ouï-dire, très cher  collègue, que vous avez la langue bien pendue à mon égard  et que vous n'avez de cesse de diffuser, à qui veut bien l'entendre, nombre de propos mensongers sur ma personne.  Il est de notoriété publique que cette façon d'agir est coutume chez vos collègues de la majorité municipale, mais que vous vous abaissiez à ce genre de comportement m'étonne profondément, la diffamation, comme vous le savez étant un acte particulièrement grave. Pour ce qui me concerne, les propos que je rapporte ici sont basés sur des faits réels, vérifiables auprès de témoins des événements.

Pourquoi mon cher collègue, si vous avez quelque chose à me dire, ne pas le faire lors d'un conseil municipal ? Pour votre information, j'y suis toujours présent. Je sais que ce n'est pas le cas de tous les élus, n'est-ce-pas, mais je ne me suis pas engagé dans la vie politique locale pour faire de la figuration. Profitez donc de l'un des prochains conseils pour, face à face, énoncer ouvertement ce que vous dites sous le manteau ou alors, comme dit M. le curé lors d’un mariage "si quelqu'un a quelque chose à dire, qu'il le fasse maintenant ou qu'il se taise à jamais" . Assez d'hypocrisie, assez de coups bas, assez de commérages. "Il a dit que sa sœur a vu que son oncle a entendu que ……"    Ce n'est pas ce que les Mageois attendent d'élus responsables.          

Des actes mon cher collègue, des actes tout simplement.

Des gens qui agissent, c'est pour cela que les électeurs se prononcent. Ils veulent des faits, des actions, pas des ragots. Dénigrer est à la portée de tout un chacun, mais cela conduit inévitablement à l'immobilisme, alors que l'action produit des résultats tangibles, et c'est ce que l'on attend de nous.

Pourquoi se faire élire, si on ne s'implique pas dans l'action ? Pour faire plaisir à untel qui n'arrive pas à compléter sa liste ? , pour se vanter d'être membre du conseil et le faire savoir par monts et par vaux ?, pour n'avoir pas osé refuser à un copain ? les mauvaises raisons sont multiples, mais quand on a pris un engagement vis-à-vis des électeurs, on y va, on assiste aux conseils, on y débat, on exprime sa liberté de parole. Que c'est triste de voir tous ces gentils toutous qui se taisent la plupart du temps, qui aboient quand on leur dit de le faire, et qui sont prêts à mordre si le Maître leur en donne l'ordre.

Et pour ceux qui se laissent aller à leurs plus bas instincts, la diffamation, les risques encourus peuvent être considérables.

 

Code pénal :

Que risquent ceux qui diffusent de fausses informations

 

Article 441-1

« Constitue un faux toute altération frauduleuse de la vérité, de nature à causer un préjudice et accomplie par quelque moyen que ce soit, dans un écrit ou tout autre support d'expression de la pensée qui a pour objet ou qui peut avoir pour effet d'établir la preuve d'un droit ou d'un fait ayant des conséquences juridiques.

Le faux et l'usage de faux sont punis de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ».

 

Je vais clôturer ce courrier en rappelant ce qui fait la force de notre pays

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE,

 

Respectueusement et démocratiquement,

Patrick MANCA

Conseiller municipal minoritaire

 Debout contre vents et marées pour que vive la démocratie

 

1984 de George Orwell

« A une époque de supercherie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire »

 

 

 

Les commentaires sont fermés.