Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2017

ALÈS AGGLO

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

Quels changements pour les usagers ?

 

Loin de moi l'envie d’être un oiseau de mauvais augure, mais les faits sont bel et bien là, réels et n’émanent pas de ma propre initiative, mais des prises de positon de la majorité et de leurs conséquences sur notre devenir. Tout ceci étant relaté en conseil de la grande agglo d’Alès et cela n’est qu’un début.

Voilà ce qui nous attend au pays des bisounours où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Attention ! ami(e)s plus dure sera la chute, (chut comme je n‘y comprend rien et que je suis un gros menteur), dormez sur vos deux oreilles, la majorité veille sur vous (sur leurs propres intérêts), pour vous dépouiller en toute légalité et une fois de plus mettre cela sur le dos du préfet, c’est bien connu.

Pourquoi avoir voté à la majorité (moins une abstention, la mienne) l’intégration à la grande agglo, puisque les dés étaient pipés. Le préfet ayant le dernier mot il fallait voter contre et laisser faire le préfet, mais cela n’aurait pas été convenable de rentrer dans la grande agglo par cette porte…

Reste à savoir si les inquiétudes seront justifiées.

A suivre

Impôts : des augmentations à prévoir

Côté fiscalité, tout a été organisé pour minimiser l'impact sur les administrés, à coups de calculettes et de transfert de taxes pour l’instant.

D'autres changements sont encore incertains. Max Roustan annonçait en 2016 qu'il manquait 17 % pour financer le coût réel de l'enlèvement des ordures ménagères. Il risque donc de croître en global.

Dernière interrogation : la taxe d'habitation assujettie à des abattements différents suivant les communes. Ils devront subir un lissage cette année pour un effet en 2018. Par exemple, Rousson bénéficie d'un abattement général de 10 % qui pourrait être supprimé. "Si c'est le cas, je ne sais pas si je pourrai compenser. On nous a ôté des dotations avec les compétences, je ne pourrai pas être partout", déplore le premier magistrat. Dans tous les cas, le défenseur de la fusion René Doussière, maire de Portes, se veut pragmatique. "S'il y a une hausse, elle sera toujours moins grave que si on était resté seul dans le Pays Grand'Combien : on n'avait plus de capacité d'auto-investissement" (-Pays Grand-Combien : dette de 9 324millions d'€ et 1 108 millions d'€ d’annuité). Ces dires me donnent raison. L'épuration de la dette est donc tombé dans l’escarcelle de la grande agglo et en prime une vice-présidence avec moins de travail, car à terme le pays grand combien aurait été asphyxié. OUF M Malavielle sauvé par Roustant. Hilarant n'est-ce pas.

Pas de quoi se réjouir cependant, pour ce qui nous concerne directement. Adieu donc Vivre en Cévennes. Les passe-droits changent de camp, enfin pour certains. Absorber une dette de 4 169 millions d'€ et 703 000€ d’annuité, ne les enchantent sûrement pas à la grande agglo.

 

Quid de la gestion du scolaire et de l'urbanisme

 

Côté compétences, aucune modification significative pour les citoyens n'a été opérée au 1er janvier. Mais les deux ans à venir seront décisifs dans plusieurs domaines sensibles. Cantine, activités péri-scolaires, Atsem. L'ex-Alès Agglo proposait jusqu'à aujourd'hui un service à la carte pour les communes et n'a - en théorie - pas de raison changer son fusil d'épaule"L'Etat risque d'exiger une uniformisation dans les années à venir et l'intercommunalité devra être équitable". Entre les municipalités sans activités péri-scolaires, et celles qui les proposent gratuitement, les politiques les plus avantageuses seront pénalisées. Ce sera le cas aux Mages ou à St-Jean-de-Valériscle. Idem pour la cantine. "Le plus dur sera de se mettre d'accord sur les tarifs", constate l'élu Chassary. Et oui, on commence à sortir le parapluie afin de minimiser ce qui risque de se passer et affirmer ce n'est pas nous, c’est la loi, le préfet … etc

Il va falloir assumer votre vote mesdames et messieurs de la majorité

La note va être salée, l’avenir très rapidement nous le prouvera.

Comme énoncé lors d’un article sur ce sujet je cite « L’ogre mangera-t-il le petit poucet ? »

« La grande-agglo absorbant les dettes des uns et des autres, dira-t-on demain que l'on rase gratis ! »

Il faut dire que l'activité favorite de nos hommes politiques de tous bords, c'est de faire des promesses inconsidérées, c'est un sport qui ne fatigue que leur langue et pas trop leurs méninges.

Et surtout rendre opaque ce qui les arrange, la dette, les emprunts…

La politique politicienne reprend vite ses droits

Patrick MANCA

Conseiller municipal constructif

 

 

 

Les commentaires sont fermés.