Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2016

Coup de gueule : La Marseillaise expliquée

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

J’ai mis une semaine à comprendre que faire semblant que nous sommes tous ensemble unis, n’est qu’un unanimisme de façade.

Le problème est de savoir comment chacun se positionne par rapport à cet hymne qui pour l’heure existe bel et bien dans la forme que l'on connait. Si on le chante comme une réminiscence du passé, en le voyant comme l’expression des événements d’une époque, il doit donc rester immuable: l’idée est recevable. Si on ne le chante pas, du fait qu’aujourd’hui plus qu’hier ses paroles sont guerrières et racistes : il y a de la réflexion. Si on le chante sans prêter la moindre attention au sens des paroles, par habitude, par réflexe pavlovien en quelque sorte, il y a un manque de réflexion et sans doute de maturité.

Révélateur d’une époque qui ne sait plus d’où elle vient ni qui elle est, les Mages n’y échappant pas

Question :

Quand nos élus chantent la Marseillaise, cela fait-il d'eux, pour autant, des citoyens respectables ? M. le maire, donneur de leçons, devrait déjà rassembler ses troupes lors de cet événement, avant de vouloir sermonner les autres. Au lieu de cela, M. le maire et les 5 ou 6 membres de sa majorité sur 18, présents ce jour là n’ont à la bouche que des mots-étendards : République, laïcité, liberté d’expression, dont ils semblent avoir perdu le sens

Que M. le maire arrête de s’approprier les initiatives des autres.

Je suis fier et heureux en tant qu’élu de l’initiative de Julie SANCHEZ enseignante  CM-1 au sein du groupe scolaire ‘ Joliot-Curie ‘  des mages respectant la circulaire, les valeurs de la république et l’inculquant à ses élèves. Un grand bravo.  

Que dit la circulaire du ministère de l’éducation nationale

Je cite :

« La Marseillaise doit désormais être apprise dès le CM1 » Une circulaire précise que «L'hymne national est appris et chanté par les enfants dans l'école et, chaque fois que possible, lors de manifestations commémoratives». et la mettant à l’honneur aux Mages le 11 novembre 2016 devant le monument aux morts, l’hymne National symbole de LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, mais aussi humaniste, ne peut être qu’honorer.

Quoi qu’on pense de la Révolution française et de ses nombreux travers, quoi qu’on pense de la République et de ses vices, la Marseillaise est un magnifique chant patriotique qui se doit d’être respecté… et surtout compris.

De l’indulgence toutefois, car pour beaucoup « ces mots ne sont que des sons » qu’on leur a plantés dans la tête. « Certes ; mais est-il de bonne pédagogie de faire comprendre à des jeunes que les mots ne sont que des sons, que des phrases entières peuvent être dites sans que l’intelligence y prenne la moindre part ? » (Albert Jacquard, généticien et essayiste).

 

A ces devoirs de commémorations, il conviendrait, à mon avis, d'ajouter la vie reprenant ses droits :

  • cultiver sa pensée critique, c'est-à-dire développer sa disposition à analyser attentivement une information avant de la tenir pour vraie. La pensée critique permet d'éviter de se faire trop rapidement une opinion ou de tirer des conclusions hâtives. Exemples :
    • prendre en compte les différents points de vue,
    • aller au-delà des apparences,
    • apprendre à raisonner correctement,
    • savoir détecter les sophismes et les raisonnements fallacieux,
    • ne pas tomber dans les pièges de la pensée…
    • se méfier des explications et des solutions toutes faites, trop simples.

Époque qui ne veut plus voir la réalité en face, époque amnésique qui ne sait plus d’où elle vient… Jusqu’où va-t-on descendre dans la stupidité et l’ignorance ?

Halte au hold-up sur l’Histoire par celles-là et ceux-là qui se vautrent dans leur confort de classe.

Gardons en tête que la démocratie suppose de pouvoir débattre,

Patrick MANCA

Conseiller municipal constructif

En politique, il faut savoir ce que lon veut. Quand on le sait, il faut le dire. Quand on la dit, il faut le faire. Churchill (Winston)

17/11/2016

PRIX DE L’EAU AU ROBINET : OPERATION TRANSPARENCE LES MAGES/SAINT JEAN DE VALERISCLE

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

L’Opération Transparence eau/assainissement, qu’est-ce que c’est ?

Trouver des informations sur le prix ou sur la qualité du service de l’eau que l’on consomme relève souvent du parcours du combattant. Ce manque de transparence et de données, pourtant publiques, nous empêche de connaître le prix réel du service, mais aussi la qualité et la disponibilité de la ressource qui coule directement de notre robinet. Pour autant, la loi prévoit que chaque citoyen puisse accéder aux informations sur l’eau : prix, qualité, performance du service, rapport, comptes….

C’est pourquoi Le rapport de l'agence de l'eau s'impose au plan local d'urbanisme et au schéma de cohérence territoriale (Scot).

Ainsi, l'urbanisation dépendra de la disponibilité de la ressource en eau et pourra donc être limitée voire impossible dans certains secteurs. C’est pourquoi, j’ai décidé d’écrire au président du syndicat des eaux Les Mages/Saint Jean de Valériscle, afin d’avoir la possibilité de connaître et faire connaître à la population mageoise, les orientations concernant la gestion de l’eau et son développement face à cette URBANISATION LOCALE.

En effet à ce jour, dans une opacité totale, nous ne savons pas qui fait quoi, pas de rapport…, en quelque sorte nous nageons en eaux troubles, faisons en sorte de rendre l’eau TRANSPARENTE.

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas l'intention de laisser couler.

L’ambition est de mobiliser les collectivités grâce à un élan citoyen en faveur de la transparence des informations publiques. C’est en nous mobilisant sur le long terme pour défendre l’eau comme « Bien Commun de l’Humanité » que nous pourrons en faire une priorité politique locale, et faire que le droit à l’accès à l’eau et à l’assainissement retrouve sa place dans notre quotidien.

POUR EN FINIR AVEC L’OPACITE, LA CONFIANCE N’EXCLUT PAS LE CONTROLE !

Rendez-vous lors d’un prochain article

Patrick MANCA

Conseiller municipal constructif

 

Les Mages le 15 novembre 2016

 

Lettre ouverte à Monsieur Alain GIOVINAZZO, président SIAEP LES MAGES / SAINT JEAN DE VALERISCLE Mairie des Mages - Avenue des Moulins - 30960 LES MAGES

Objet : demande de(s) documents se référent à SIAEP LES MAGES / SAINT JEAN DE VALERISCLE

Monsieur le président,

Je soussigné, Manca Patrick, demeurant à Mas salles, Chemin du pigeonnier 30960 LES MAGES demande à exercer mon droit à la communication des documents administratifs. Conformément à la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978, et ceci à double titre, en tant que citoyen et en tant qu'élu conseiller municipal d’opposition.

Je sollicite la communication des dossiers complets concernant :

  • Le règlement régissant le service des eaux et assainissement
  • Le rapport d’activité du SIAEP
  • Le dernier procès verbal
  • Les statuts du SIAEP
  • Les comptes (recettes/dépenses…)
  • La rémunération du président et vice-président
  • La composition de la structure (président/vice-président….)
  • La dette
  • Les emprunts   

 

Rappel :

1 – Les critères de qualification d’un document administratif  

Le droit d’accès aux documents administratifs s’exerce si l’objet de la demande remplit les trois conditions : il faut qu’il s’agisse d’un document, de nature administrative, que l’administration a effectivement en sa possession.

A – L’existence d’un document

  • L’absence de condition de forme

L’article 1er de la loi du 17 juillet 1978 considère comme document administratif : «les documents produits ou reçus, dans le cadre de leur mission de service public, par l’État, les collectivités territoriales ainsi que par les autres personnes de droit public ou les personnes de droit privé chargées d’une telle mission». L’article prévoit également que constituent des documents «les dossiers, rapports, études, comptes rendus,

procès-verbaux, statistiques, directives, instructions, circulaires, notes et réponses ministérielles, correspondances, avis, prévisions et décisions…».

 

2)      Les modalités d’occultation de certaines informations

L’administration ne peut refuser la communication d’un document au seul motif qu’il comporterait une mention couverte par l’un des secrets protégés par la loi (III de l’article 6 de la loi du 17 juillet 1978) mais peut émettre une communication partielle sous certaines conditions (CE, 4 janvier 1995, David).

  • Le document doit être divisible, (et donc permettre la suppression de la mention couverte par le secret).
  • L’occultation ne doit pas dénaturer le sens du document ni priver d’intérêt la communication (l’occultation ne doit pas altérer la compréhension du document ou le rendre inexploitable).

NOTA : Selon l’article 25 de l’ordonnance du 6 juin 2005, toute décision de refus d’accès aux documents administratifs est notifiée au demandeur sous la forme d’une décision écrite motivée comportant l’indication des voies et délais de recours.

Je souhaiterais obtenir la communication des documents par courrier électronique. À ce titre, je vous transmets mon adresse courriel : p.manca30@gmail.com ou papier (moyennant le règlement des photocopies) à votre convenance.

Dans l’attente de votre réponse

Veuillez agréer Monsieur le président, mes salutations distinguées.

 

Patrick MANCA

 

 

 

10/11/2016

les Mages : le Maire sème le vent et récolte la tempête

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

Affaire Bernard PIALAT/Municipalité

Le tribunal administratif

DECIDE

Article 1er : La commune des mages est condamnée à verser à M. Pialat la somme de 500 euros en réparation des préjudices qu’il a subis du fait de l’emprise irrégulière affectant son terrain

Jugement complet : T-A-Pialat-Municipalité.pdf

Aux mages, les habitants qui ne font pas allégeance au Seigneur-Maire sont considérés par lui comme gibier des fourches patibulaires.

Ecoutez cette belle histoire. Le Moyen-âge au milieu du XXI ème siècle.

Il était une fois un manant (du latin "manere", demeurer, habiter) des Mages qui, comme d'autres, n'avait pas fait allégeance au Seigneur-Maire.

Ce manant avait un terrain contigu au domaine seigneurial. "Je vais profiter de cette contigüité pour fabriquer une querelle dont j'ai le secret et pour lui faire voir, ainsi qu'à l'ensemble des manants, qui est le seigneur ici-bas!"

Alors, le seigneur s’appropria une partie de parcelle pour agrandir le chemin et ainsi donner accès à un membre de sa cour ( Mr Champetier ancien adjoint au maire ), aux dépends du manant ( Mr Bernard PIALAT)

Il commença à faire crier sur les places du village que le manant avait empiété sur le domaine seigneurial.

C’est bien connu en politique on rejette la faute sur les autres.

Puis il dépêcha les experts, les géomètres… pour faire condamner le manant récalcitrant, disant haut et fort qu'il le briserait.

Se frottant les mains par avance, il fit réparer les fourches patibulaires par l'abondant personnel de la seigneurie. Le gibet des Mages est sur la route des Tronquises, près de la D 132. Ainsi, les manants peuvent voir depuis leurs maisons les corps des suppliciés se balancer au vent d'ouest.

Après une croisade de plus de six années le manant n’avait nullement l’intention d’abdiquer et après avoir rencontré un élu à la cour (Patrick Manca ), il émit une doléance auprès du tribunal administratif .

Malgré l’avocat à la cour (représentant le maire et sa majorité), rien n’y fît, le verdict tomba, le président du tribunal administratif donna raison au manant

De fait la justice n'avait que faire de ce seigneur vindicatif et fit mettre un genou à terre à sa seigneurie.

Non seulement elle ne condamna pas le manant, mais elle jugea contre toute attente que sa terre allait bien au-delà de ce qu'il pensait lui-même, et s'étendait même sur une parcelle que tous pensaient appartenir au domaine seigneurial depuis un temps immémorial.

Le seigneur, ulcéré par une telle affirmation, demanda que l'on vienne témoigner de cet usage ancestral. Quelques uns obéirent à cet ordre (sa petite basse-cour).

Las, rien n'y fit : le tribunal confirma les nouvelles limites de propriété du manant.

Combien cela a coûté à la commune des mages ?

Quittons le récit et calculons le coût pour la collectivité de l'acharnement inutile du Maire.

  • Pour l'expertise judiciaire non connu,
  • les honoraires de l'expert géomètre (mandaté par le maire), pour un montant non connu,
  • 500 € au titre de réparation des préjudices
  • les honoraires de l'avocat pris par le Maire, pour un montant non connu.

Que des dépenses inutiles.

Avec un tour de passe-passe, sa seigneurie a essayé vainement de faire du tort encore une fois à l'un de ses sujets.

Cela n’étant qu’une 1ère étape le manant compte bien terrasser le seigneur en le sommant d’acheter à sa juste valeur le terrain accaparé illégalement, ou alors le manant se verra obligé de reprendre en totalité son bien, rendant impossible le passage pour un membre de la cour, Mr Champetier.

Cette histoire montre que même un seigneur et sa majorité peuvent être mis à mal

Oyez, oyez braves gens, que désormais on se le dise et que cela fasse jurisprudence.

 

Une belle affaire de plus pour les finances communales, déjà mises à mal par la majorité

Le seigneur, mauvais perdant, ne voulant pas exécuter la condamnation, le manant a écrit à Mr le préfet en le sommant de faire appliquer la sentence, conformément aux lois en vigueur

Lettre préfet  :lettre-de-demande-d-execution-sous-astreinte - Copie.pdf

Le maire - et lui seul - a semé le vent ; une fois de plus il a récolté ce qu'il semé.

Celui qui pense que tous les moyens sont bons, et agit selon ce principe, ne mérite pas le respect de ses concitoyens

Patrick MANCA

Conseiller municipal constructif

A suivre