Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/05/2016

Eclairage Roulet-Bas suite

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

Réponse de M. le maire aux habitants du Roulet-Bas

CCI01042016_0000.jpg

Ma réponse a celle de M le maire

 

 

AVEC LES MAGEOIS POUR LES MAGEOIS

Patrick MANCA : conseiller municipal d’opposition

MAS SALLES, CHEMIN DU PIGEONNIER. 30960 LES MAGES

Tél : 04.66.61.63.22

Blog: http://pourlesmageoisaveclesmageois.blogs.midilibre.com/

Courriel : p.manca30@gmail.com

Les Mages le 22 avril 2016

LETTRE OUVERTE

Mesdames et Messieurs du Roulet-Bas,

Conformément à mon engagement, je suis intervenu au sein du conseil municipal du mardi 12 avril 2016 (voir réponse au dos, article du correspondant Midi-Libre, compte rendu du conseil municipal), à propos du manque total d’éclairage dans votre quartier, pour votre sécurité.

Je ne vais pas extrapoler, mais vous signifier purement et simplement que le maire et son conseil municipal sont de mauvaise foi, mais je laisse cela à votre analyse.

En effet, il avait et il a toujours la possibilité de faire intervenir la communauté des communes de Vivre en Cévennes, dont c'est la compétence, sans que la commune ne dépense un seul euro. D'ailleurs cette compétence, ainsi que les taxes s'y afférant, sera bientôt transférée à la commune.

Alors pourquoi ne pas l’avoir fait ou du moins l'avoir programmé ?

Me le maire se permet de dire qu’un éclairage solaire coûte plus cher qu’un éclairage branché au compteur électrique (tranchée, déplacement d’engin...) sans commentaire.

En conclusion : MA PROPOSITION auprès du conseil municipal a été rejetée, sans le moindre débat. Jean-Claude (Paris) a dit "NON", et bien sûr sa basse-cour a suivi. Ce n'est plus "Jacques a dit", mais "jean Claude a dit". On retombe en enfance.

Sachez que je suis à vos côtés et ce ne sont pas de simples paroles, le combat ne fait que commencer.

Je me tiens à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Le Plan Aménagement Développement Durable incorporé dans le Plan Local d’Urbanisme (des doléances dans le cadre de l’enquête publique auprès du commissaire enquêteur seront à émettre), rappelle à Mr le maire qu'il doit se mettre en conformité, notamment au niveau de l’aménagement. Je vais de ce fait suivre votre dossier comme les autres d’ailleurs.

J’ai fait remarquer à M le maire et  à sa majorité, qu’ils avaient une fâcheuse tendance à agir d'abord et à réfléchir ensuite et l’on voit où cela nous mène, à des conflits qui n'auraient pas lieu d'exister si les choses avaient été faites avec logique, réflexion, et volonté d'agir pour le bien de tous.

Mesdames et messieurs de la majorité, pourquoi affirmez vous ne pas avoir d’argent, alors que vous avez donné, sans aucune connaissance (affaire en cours),  pour UN EURO symbolique un terrain de 9748m² au Coussac à une société d’économie mixte, « Maisons en partage ». Imaginons ce que nous aurions nous pu faire de cet argent si le terrain avait été vendu à son juste prix !!! Donner satisfaction aux demandes de nombreux Mageois.

Soyez cohérents

Bien à vous

Patrick MANCA

Conseiller municipal d’opposition

 

Une partie du compte rendu du conseil municipal mardi 12-04-2016

 CCI19042016_0003.jpg

Blog Midi-Libre, correspondant M. Peretti

En questions diverses, l'élu d'opposition Patrick Manca interpelle le maire sur des courriers qu'il lui a adressés et qui sont restés sans réponse au sujet du remboursement de ses  frais de formation (2 stages) au titre de conseiller municipal .Ceux-ci sont imputés sur le budget de la commune. Le Maire lui répond qu'il attend la réponse du Préfet.  Ce qui n'est pas du goût de l'élu d’opposition qui saisira la cour des comptes et le tribunal administratif.

Il intervient ensuite sur une pétition  d'habitants du Roulet bas qui réclament un éclairage public, et il suggère la pose d'un panneau solaire beaucoup moins onéreux que les autres. Le maire lui rétorque qu'il s'est renseigné, que ce n'est pas moins cher, et qu'il s'est déjà, dès le début, engagé auprès de ces habitants, à installer cet éclairage dès qu'il y aurait les financements, la commune n'ayant pas  "une corne d'abondance d'où sortiraient les billets de banque chaque fois qu'on appuie sur un bouton "  

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.