Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/12/2015

L’éclatement de la communauté de Vivre en Cévennes

Préambule :
Tout d’abord je tiens à préciser que je ne suis contre personne en particulier, mais que je combats les actions du maire actuel et non pas Mr Paris en tant qu'individu, mais Mr paris étant le maire, que faire alors ? Ne rien dire comme ceux de sa majorité, petits singes béni-oui-oui, me taire, ne pas dénoncer les magouilles... de plus en plus INFECTES, INSUPPORTABLES, COÛTEUSES, comme il voudrait bien que ce soit le cas.

Rassurez-vous, cela n’arrivera pas.

La politique de la chaise vide ne fait pas partie de mon vocabulaire.

« La politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent."

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

Analyse de Patrick MANCA :


Les conséquences de la nouvelle carte des intercommunalités pour la communauté des communes de Vivre en Cévennes.
Le Grand-agglo d’Alès regroupant ce jour 50 communes, atteindrait, avec la nouvelle donne suite à la loi NOTRE (nouvelle organisation territoriale de la République), un regroupement de 75 communes au sein de l'agglomération, c'est ce que le préfet du Gard propose.

C’est d’ailleurs là où le bât blesse, Mr le préfet ayant contacté tous les maires concernés, leur avait demandé de faire des propositions et cela jusqu’à la fin de l’année 2015.
D’autres pistes étaient envisageables. Pourquoi les Mages ne négocieraient-ils pas avec la communauté des pays de Cèze, notre voisine la plus proche ?, et étudier éventuellement leurs propositions. La réponse à ce jour de Mr le maire est : "nous voulons rester unis" et "pays de Cèze refuse de prendre Vivre en Cévennes dans sa totalité".


Comme je les comprends. Absorber une dette de 4 169 millions d'€ et 703 000€ d’annuité, ne les enchante sûrement pas.


Nous avons là affaire à un grand déballage de politique politicienne, de mystification, de grands mythomanes.


Il faut dire que l'activité favorite de nos hommes politiques de tous bords, c'est de faire des promesses inconsidérées, c'est un sport qui ne fatigue que leur langue et pas trop leurs méninges.


Il faut bien se rendre compte que la communauté des communes éclatera, n’existera plus, ce sera chacun pour soi, puisque chaque village de Vivre en Cévennes sera absorbé et nous serons une goutte d’eau au sein de l’agglo, nous ne savons même pas si Les Mages aura un représentant au sein de l’agglo ? Qui nous défendra désormais ?
Cette solution n'est qu’une piste, d’autres pouvaient être envisagées puisque l’objectif du gouvernement est : Pas de communauté sous le seuil de 15 000 habitants.


L’ogre mangera-t-il le petit poucet ?


Le grand-agglo absorbant les dettes des uns et des autres dira-t-il, demain que l'on rase gratis !
-Communauté des communes de vivre en Cévennes : dette de 4 169 millions d'€ et 703 000€ d’annuité
-Pays Grand-Combien : dette de 9 324millions d'€ et 1 108 millions d'€ d’annuité.


Comme je le dis et redis, c'est aujourd'hui que se préparent les échéances de demain. Notre village a besoin de sérénité pour assurer son avenir et non de parade politique et d'agitation stérile.


Moi je préfère voir et faire.


Que dire que ces nouveaux contours « éloignent le citoyen des centres de décisions », « signent la disparition des services publics et à terme, des communes », « fragilisent le tissu économique local et donc les emplois ».


Beaucoup trop de zones d’ombre à mon goût


Mr le maire, qui se vante d’œuvrer pour le bien-être de la population, aurait dû ouvrir une réflexion globale avec la commune, en consultant les habitants, en les informant de ce qui allait éventuellement se passer, leur demander leur avis, en bref, faire jouer la citoyenneté.


Mais comme à l’accoutumée :


LA TRANSPARENCE n’est pas son apanage


D’ailleurs combien de Mageois(es), savent-ils ce qui risque de se passer, ce qui se trame actuellement, et qui va engager la commune pour de nombreuses années ?


Alors voter pour voter, sans savoir tout ce qui est en jeu, sans connaître tous les enjeux, en entendant qu'un son de cloche, celui du maire, souvent discordant d'ailleurs, tout cela ne pouvait avoir mon aval à la vue de la très grande importance que revêt ce changement pour notre village et son avenir.


Que laisserons-nous à la future génération.


Travailler sans aucun document de travail, de comparatifs, d'analyses m'est insupportable, ce n'est pas un comportement citoyen. Très peu pour moi.
Mr le maire aura bon dos de dire encore et encore : "vous voyez, ce n’est pas moi c’est Mr le préfet, le gouvernement...qui nous met à mal."

Allons Mr le maire un peu D’honnêteté vous fera un grand bien à condition d’en connaître la signification et d'assumer vos responsabilités, et de ne pas toujours rejeter la faute sur les autres.


Je crie haut et fort "Non à un village DORTOIR" en m'adressant à Mr le maire et à sa majorité.

Patrick MANCA

Conseiller municipal d'opposition

Le grand-agglo en détail  :

Grand-agglo.pdf

Grand-agglo.ppsx

 

Les commentaires sont fermés.