Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2015

Lettre ouverte à Madame Fernande CHAGNOT

Courrier Gendarmerie

Gendarmerie.M Chagnot.pdf

Le Respect

" Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse à toi-même ",

Lettre ouverte à Madame Fernande CHAGNOT :

Copie faite en pli-recommandé-accusé-de-réception

Objet : réponse à la continuité de ses attaques INFONDÉES sur ma personne, perpétrées dans son établissement en date du jeudi 15 octobre 2015.

Une langue bien pendue qui demande une réponse que l'on ne peut passer sou silence.

Que cette dame ne m’apprécie pas ou qu’elle ne m’aime pas, je peux le comprendre et le concevoir. Mais elle a dépassé les limites, de plus je ne lui ai absolument rien fait.

Alors pourquoi un tel acharnement à diffamer, à raconter des mensonges et des absurdités...tous infondés, cela se nomme de la haine et pourquoi tant de haine ? Pourquoi cette personne s’attaque-t-elle ouvertement, en public, à des gens qui me connaissent ?

A qui cela profite-t-il ?, sûrement pas au bien de notre village et au débat pluraliste à la démocratie, d’ailleurs connaît-elle la signification de ces mots ?

Madame Chagnot je vous propose d’ouvrir votre dictionnaire (si vous en avez un) ou de vous le faire expliquer, cela ne vous ferait pas de mal.

En ce qui me concerne, Je resterai toujours politiquement correct mais il y a des limites que certains transgressent, dépassent régulièrement, alors croyez moi je me ferai respecter.

Avant, tout était totalement opaque, mais maintenant les langues se délient et tant mieux pour la démocratie, la liberté d’expression, le débat et le respect d’autrui…dans notre village.

De plus en plus de personnes me demandent d’intervenir, choses que je fais régulièrement et je règle de plus en plus de différents...sans savoir pour qui cette personne a voté.

Ma vision : pas de clan, pas de différences. Je suis élu. On m’interpelle. J’écoute les déboires de chacun, j’interviens...Malheureusement tout le monde ne fonctionne pas de cette façon et madame Chagnot vous faites malheureusement partie de ce second groupe.

Les protagonistes, quels qu’ils soient, portant atteinte à mon intégrité personnelle et familiale, qui se cachent derrière une soi-disant DÉMOCRATIE, qu’ils bafouent d'ailleurs régulièrement, verront, dans un 1er temps, un courrier (style main courante) parvenir au commandant de la Gendarmerie de SAINT AMBROIX. Ce courrier sera suivi éventuellement d’une plainte au pénal, tout ceci bien évidemment en accord avec mon avocat.

 Madame GHAGNOT, qui nous devons le dire n’est pas à son 1er coup d’essai (voir lettre ci-dessous)

Lettre 2012 Chagnot.jpg

Sachez madame Chagnot que je n’ai aucune rancœur envers vous, mais que je n'ai non plus aucune leçon à recevoir de votre part. Vous n’habitiez pas encore les Mages que j'œuvrais (39 ans de militantisme), ainsi d'ailleurs que mon père ou ma mère, au travers différentes associations, pour le bien de notre village. Ou mes grands parents qui délivraient le lait auprès de la population Mageoise.

Vous que délivrez-vous ? Des dénonciations calomnieuses toutes sans intérêt sauf pour ceux qui veulent bien les entendre.

D’ailleurs mon père n'a-t-il pas eu la palme d’or du bénévolat et cela grâce à mon intervention après 63 ans passés au bien des autres au sein de notre village, restez modeste Madame Chagnot, pour tout vous dire.

Maintenant, madame Chagnot si vous souhaitez un débat, je vous informe que j’ai adressé un courrier à monsieur le maire à ce sujet. Si ce débat a lieu vous pourrez m’interpeller sur des sujets concrets qui intéressent toute la population et me dire franchement ce que vous me reprochez entre quatre yeux.

En aurez-vous le courage, courage qui n’a pas l’air de vous étouffer.

Alors une fois ça passe 2 fois attention...

Une petite leçon sur le respect, Madame CHAGNOT, qui j’espère sera suivie d’effets et servira d’exemple pour tous.

La différence entre nous, c'est que moi je m’exprime, j'assume mes propos, je ne procède pas par traîtrise, j'accepte les remontrances, les différences…le dialogue.  Je n'oublie pas les règles les plus élémentaires « du vivre ensemble »

Alors oui les leçons je les conçois et les prends en compte quand celles-ci sont effectuées dans les règles de l’ART pour faire avancer et non reculer et retomber à l’âge des cavernes pour certaines langues bien pendues ? COMME LA VOTRE ENTRE AUTRES

A qui le tour ?

A bon entendeur salut.

Patrick MANCA

Conseiller municipal d’opposition et fier de l'être

Rappel :

On invoque le respect...

Partout et tous les jours, on invoque le respect… ou plutôt le manque de respect.

La valeur du RESPECT est universelle. Chaque être humain, quelle que soit son origine, sa culture, sa religion, son milieu social, son rang hiérarchique, a des devoirs de RESPECT envers l'autre.

Cet action n'est ni politique, ni religieuse, ni moralisatrice : elle est juste sympathique et vise à promouvoir le respect dans tous les domaines d'activité de la société, y compris dans notre village.

Le respect (le respect mutuel, le respect de la différence, le respect du travail des autres, le respect du mobilier urbain, le respect sur la route, en famille, à l'école, etc.) doit être de mise aux Mages.

Le respect d’autrui est l’un des premiers principes que nous devons suivre, semble-t-il, pour que la vie en société soit possible. Nous respectons l’autre parce que nous reconnaissons qu’il est un autre nous-mêmes ; nous le considérons comme un égal, en dépit du fait qu’il ne soit pas nous (ou peut-être, précisément, parce qu’il n’est pas nous). Le respect d’autrui se base donc, en premier lieu, sur l’acceptation d’un principe d’égalité entre les hommes et les femmes. Nous savons également que l’autre a les mêmes droits que nous, et également les mêmes devoirs. Respecter autrui, c’est aussi lui accorder le statut de « personne », au sens où la notion de « personne » est à la fois de nature juridique et morale : sujet de droit, la « personne » est également considérée comme douée de conscience et de raison. Libre et responsable, elle est capable de se reconnaître comme l’acteur et le sujet de ses actes et de ses décisions. Dans ce cadre, le respect de la personne semble être universellement admis.
Mais que se passe-t-il lorsque celui que nous considérons comme une personne, parce qu’il est un être humain, ne remplit pas les conditions qui font d’elle, justement, une « personne » ? Doit-on respecter celui qui ne nous respecte pas ? Existe-t-il des limites au respect d’autrui ? C’est la question que nous pouvons nous poser : les diffuseurs de ragots, de mensonges, de diffamations… infondées sont-ils respectables ? Respecter autrui, à ce titre, ne pourrait pas être un « devoir ». Nous pouvons estimer, de façon plus générale, à tort ou à raison, que certaines personnes sont respectables, et d’autres non, selon nos critères.

Il se pourrait encore que volontairement ou involontairement (on pense à certains individus atteints, par exemple, d’un handicap mental, qui fait qu’ils ne peuvent pas être considérés comme pleinement conscients ou responsables de leurs actes), qui à une autre vision nous puissions considérer que certaines personnes ne soient pas dignes du respect que nous accordons généralement à autrui. Cela pourrait-il être justifié ?

1. Respecter l'autre : une exigence morale universelle

Une règle d’or : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ». Elle est à la base de ce que l’on nomme un « universalisme moral ».

Ainsi, le respect d’autrui se traduit selon une règle de réciprocité, à la fois pédagogique et négative : c’est en nous mettant à la place d’autrui que nous apprenons à le respecter. Pour comprendre que nous ayons à respecter autrui, il faut l’envisager comme un autre nous-mêmes. 

Je respecte les gens respectables !

 

 La plus grande Richesse ce n’est pas de posséder n'importe quoi pour frimer auprès du monde, mais simplement de vivre bien et simplement, d'avoir la Santé, et surtout d'avoir des amis (es) avec qui partager ses passions sans prise de tête

 

« Le vivre Ensemble » 

Patrick MANCA

Conseiller municipal d'opposition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.