Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/07/2017

L'école est finie !

 

Résultat de recherche d'images pour "merci pour votre fidélité"

Plouf ! Slurp ! Tchin ! ZzzZzZZz... Miam ! Ohhh ! Voilà les délicieux petits bruits de l'été :o) A vous les découvertes, les bonnes baignades, les siestes sans fin, les bons petits plats et les cocktails au bord de l'eau ou la montagne ! Alors, si vous en profitez un max, pensez à partager votre bonne humeur avec vos proches, amis et collègues !

Bonnes vacances

Merci pour votre fidélité !

Reprise le lundi 4 septembre 2017

Patrick MANCA

06/07/2017

Du rififi au sein de la majorité…

conseiller municipal patrick manca 30960 les magesconseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui a signé ou instruit le dossier pour la création d’une station service au U-EXPRESS ?

(Le dossier peut être consulté en mairie par qui en fera la demande, mais uniquement sur place, pas de copie possible, le dossier est en cours d’instruction)

Comme vous le savez déjà je ne me base que sur des faits avérés, mais là, quelle découverte ! Ils n'en ratent pas une. Le font-ils exprès ?

Contacté pour information, M. le maire affirme que ce n'est pas lui qui a signé le document, cela aurait été fait à son insu. Comment est-ce possible ? Les événements sont de plus en plus troubles au pays des bisounours.

Alors serait-ce c’est l’un des prétendants à la couronne de maire qui a la signature : Mme Sans, Mme Boyer, M. Giovinazzo, M. Orlandini ? Ou alors, un complot de plusieurs acolytes, allez savoir, l’opacité jouant.

Que de mystères dans ce nouvel imbroglio Mageois.

La construction dans un lieu INONDABLE d’une station service serait purement scandaleux et de surcroit très DANGEREUX. Loin de moi l'idée d’interférer dans une société privée, mais en tant qu’élu ayant déjà, par le passé, travaillé ce sujet, j’interviens dans un cadre légal et comme toujours me référant aux textes de loi régissant l’urbanisme puisque cette société se trouve sur notre commune.

Petit rappel :

  • 1er   Le U-Express à été construit en zone INONDABLE, le permis, et là je suis formel, ayant été signé par M. le maire.
  • 2ème   Passage en force de la majorité approuvant cet agrandissement de station service en conseil municipal, sauf ma voix contre, pour les raisons énoncées ci-dessus.
  • 3ème Ma mise en garde sur ce dossier et son ILEGALITE, lors d’un autre conseil municipal, la majorité revenant sur ce type de construction et mon vote contre.
  • 4ème Par un tour de passe-passe, et de magouilles politiciennes, en mon absence lors du dernier conseil municipal (voir plus bas) ce dossier revient sur la table.

Le dépôt d’une demande préalable explicative (panneau visible sur les lieux de construction ou semblant du lieu, puisque sur le plan il est complètement à l’opposé et en plein zone INONDABLE !!).

Déclaration préalable de travaux (argument pris par l’instigateur ou les instigateurs du projet pour faire passer la supercherie)

Vérifié le 01 juillet 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

« La déclaration préalable permet à l'administration de vérifier que le projet de construction respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur. Elle est généralement exigée pour la réalisation d'aménagement de faible importance »

Vous pouvez constater que c'est la procédure de déclaration préalable qui a été utilisée, ceci bien sûr, afin de ne pas éveiller les soupçons de l'administration, mais s'agit-il ici en l'occurrence d'aménagement de faible importance ?

Travaux concernés

Une déclaration préalable de travaux est obligatoire notamment dans les cas suivants :

  • construction nouvelle (garage, dépendance...) ou travaux sur une construction existante ayant pour résultat la création d'une surface de plancher ou d'une emprise au sol comprise entre 5 m² et 20 m². Pour les travaux sur une construction existante, ce seuil est porté à 40 m² si la construction est située dans une zone urbaine couverte par un plan local d'urbanisme (PLU) ou un plan d'occupation des sols (POS),
  • construction d'un mur d'une hauteur au-dessus du sol supérieure ou égale à 2 m,
  • construction d'une piscine dont le bassin a une superficie inférieure ou égale à 100 m² non couverte ou dont la couverture (fixe ou mobile) a une hauteur au-dessus du sol inférieure à 1,80 m,
  • travaux modifiant l'aspect initial extérieur d'une construction (par exemple, remplacement d'une fenêtre ou porte par un autre modèle, percement d'une nouvelle fenêtre, choix d'une nouvelle couleur de peinture pour la façade),
  • travaux de ravalement s'ils se déroulent dans un espace faisant l'objet d'une protection particulière (par exemple, abord d'un monument historique),
  • changement de destination d'un local (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation) sans modification des structures porteuses ou de la façade du bâtiment,
  • réalisation d'une division foncière notamment pour en détacher un ou plusieurs lots.

À savoir :

  • les travaux ayant pour effet la création d'une surface d'au moins 20 m² et au plus 40 m² nécessitent un permis de construire si, après réalisation, la surface ou l'emprise totale de la construction dépasse 150 m².

Discuté hors vote lors du dernier conseil municipal en date du 27 juin 2017 pour lequel j’étais excusé absent. Comme c’est bizarre vous avez dit bizarre, je cite (article correspondant Midi-libre)

« En questions diverses sont ensuite discutées de façon informelle  des questions posées par les conseillers, telles que, le projet de station service déposé  par l'U-Express à la DDTM… »

Qui va en assumer les conséquences, si ce n'est pas M. le maire. Laisse-t-il de telles libertés de décision à ses adjoints ? Ce qui est certain, c'est que pour une décision d'une gravité majeure, les élus de la majorité ont une fois de plus agi en apprentis sorciers, dont les conséquences peuvent être d'une gravité absolue.

Pour ce qui me concerne j'agirai, comme d'habitude pour le respect des lois, l’intérêt des Mageois(es) et le "vivre ensemble", même si, comme cela est devenu l'usage, les insultes me concernant voleront bas, de plus en plus bas, vous devez d'ailleurs en entendre pas mal sur mon compte. Mais, contre vents et marée, "toujours la banane"              

De fait je vais interpeller les autorités compétentes en la matière.

La vérité fâche mais

"A une époque de supercherie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire."

1984 de George Orwell

Voilà mon état d’esprit nullement entamé

Patrick MANCA

Conseiller municipal constructif

29/06/2017

Monsieur le préfet du Gard

 

conseiller municipal patrick manca 30960 les mages

 

AVEC LES MAGEOIS POUR LES MAGEOIS

Patrick MANCA : conseiller municipal d’opposition

MAS SALLES, CHEMIN DU PIGEONNIER. 30960 LES MAGES

Tél : 04.66.61.63.22

Blog : http://pourlesmageoisaveclesmageois.blogs.midilibre.com/

Courriel : p.manca30@gmail.com

LETTRE OUVERTE

                                                                                                     Les Mages le 26 juin 2017

 

Monsieur le préfet du Gard,

Monsieur Didier LAUGA

10 Avenue Feuchères,

30000 Nîmes

 

Objet : Interpellation inscription d’enfants venant d’autres communes

Monsieur le Préfet du Gard,

J’ai l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance l’examen de la requête suivante.

Je me vois obligé de vous demander votre intervention, conformément au Code de l’Education Nationale Article L.212-8, L.442-13-1, R.212-21 à 23…, concernant la « Scolarisation d’un enfant dans une autre communes que celle de résidence ».

En effet mes différentes démarches, et notamment mon courrier émis auprès de M. le maire, en date du 2 mai 2017 (ci-joint en copie), comme à l'accoutumée sont restées sans réponse.

De fait, j’ai interpellé, en date du  1er juin 2017, lors du   conseil municipal, M. le maire, sur cette question importante, concernant les finances de notre petite commune, et les rentrées financières qui nous seraient un apport non négligeable. Voici la réponse qui m'a été faite, je cite en intégralité :

" Enfin, l'élu d'opposition intervient sur le courrier qu'il a adressé au Maire au sujet de la scolarisation d'élèves non résidents sur la commune qui fréquentent l'école des Mages. Selon lui, ils sont 37 et cela aurait un coût d'environ 15 000€ pour la commune. Il demande au Maire ce qu'il compte faire. Jean-Claude Paris lui répond que  lorsque la loi a été votée il y a une vingtaine d’années, les maires du canton se sont entendus pour ne rien réclamer de façon réciproque car c'est l’enfant qui compte. Cet accord dure depuis et il n'y a aucune raison de le remettre en cause."

Ceci étant retranscrit par le correspondant de la presse Midi-Libre, présent lors de notre conseil municipal sur son blog et parue dans la presse-papier du journal en question, plus le procès-verbal du conseil d’école en date du jeudi 22 juin 2017 du groupe scolaire Joliot-Curie, ci-joint.

Je ne vais pas épiloguer sur cette intervention qui est loin de refléter la réalité du moment, certes, cela étant basé sur un accord commun entre maires, mais il y a 20 ans de cela, les cantons ayant changé, les maires aussi cela me semble être totalement obsolète en l’état actuel.

Enfants extérieures

-Grand-Combe : 2

-Saint-Jean-De-Valériscle : 3

-Saint-Florent-Sur-Auzonnet : 6

-Saint-Ambroix : 9

-Rousson : 3

-Salindres : 1

-Pays inconnu : 7  ABERRATION

-Sablet ( 84 ) : 1

-Poteliéres : 1

-Le Martinet : 1

-Portes : 1

-laval—Pradel : 1

-Bouillargues : 1

Total 37 enfants de l’extérieur.

Petit rappel. Cette dépense étant obligatoire pour les communes, le changement ne mettrait aucunement en péril le financement et l’enfant ne serait aucunement mis en cause. Pourquoi, alors, se priver de cette rentrée d’argent légale, à l'heure où il n'y a pas de petites économies pour les communes ? Les contribuables Mageois n'ont pas à payer pour les autres !

De plus je porte à votre connaissance qu’aucune commission n'a été consultée et pourtant, je cite: « La dérogation est accordée ou refusée par le maire après avis de la commission consultative des inscriptions scolaires composée de représentants de la ville, de l’éducation nationale et des parents d’élèves… » Cette commission est totalement inexistante sur notre commune et seule la décision de M le maire, fait loi. Le 1er magistrat Mageois bafoue, une fois de plus, la démocratie locale.

Dans l’attente de votre réponse,

Veuillez agréer Monsieur le préfet, mes salutations distinguées.

Patrick MANCA